Mon approche de la psychothérapie

 

 

Mon approche est « multi référentielle », s’appuyant sur une vision dynamique de l’évolution humaine, considérant la personne comme un tout, qui s’est construit au fil du temps en réponse aux situations qu’il a rencontré.
 
Pour moi, une thérapie passe classiquement par les phases suivantes :

 

Réflexion avec le client sur son besoin, et élaboration avec lui d’une demande : « Que venez vous chercher en me rencontrant, qu’attendez vous de moi ? »
Expression de la situation actuelle du patient, de son insatisfaction, de son « problème », de ses souffrances, et mise en perspective historique (depuis combien de temps cela se manifeste-t-il ?)
Cartographie et analyse de cette situation et de son impact sur les différents plans (l’interaction avec les autres et le comportement, les émotions, la pensée)
Identification d’un objectif de changement
Recherche des moyens de déclencher le changement et accompagnement dans cette démarche.
Le cadre du travail thérapeutique est d’abord matériel : un lieu, une durée de séance, une fréquence, un nombre de séance prévu, un prix,… Ce cadre matériel varie beaucoup d’un professionnel à l’autre.

 

Je travaille par séquences d’une cinquantaine de minutes espacées selon le désir, la disponibilité et les moyens du client, d’une fois par semaine à une fois par mois.

 

La première séance est consacrée à rappeler les règles de base de la relation thérapeutique, à formuler ensemble l’objectif sur lequel nous allons travailler et à commencer à explorer la problématique.

 

Mais le cadre est aussi un ensemble de règles qui régissent les relations entre le client et le thérapeute. Parmi celles-ci, deux sont toujours explicites : le paiement d’une séance « oubliée », sauf si le client demande le changement du rendez vous à l’avance, et l’interdiction de la violence et des relations affectives entre le client et le thérapeute.

 

[haut de page]